Désolée pour le retard. Mais j'avoue que je me suis laissée déborder ces derniers temps. Dur, dur de revenir en France ;)

La Crète, comme beaucoup de personnes le disent, c'est très joli. Surtout le Sud. Ca tombe bien, on était dans le Nord ! Plus sérieusement, certains villages et villes étaient atypiques, d'origine et encore marqués par les invasions turques et vénitiennes (Hania, Rethymnon); quant à d'autres, c'était vraiment des villes touristiques de base sans intérêt particulier (par exemple: Heraklion). Nous étions sur la côte: des kyrielles d'hôtels, de 'rent a car' et de super market s'offraient à nous... Heureusement, notre hôtel était typique, vraiment magnifique et surtout de petite taille ! Passer une semaine dans une usine à 300 chambres, non merci !

Nous en avons profité pour découvrir leurs mets traditionnels, qui sont les mêmes qu'en Grèce mais cuisinés d'une façon un peu différente: le tzatziki, la moussaka, les baklavas, les bougatsa, les pita... C'est bon mais c'est quand même riche ! et bien sûr, le tout arrosé d'huile d'olive ;) Ayant beaucoup marché et fait quelques longueurs de piscine, je n'ai pris que 700 grammes ;)

En parlant de piscine... Qu'est-ce qu'il faisait chaud ! Le thermomètre est même monté jusqu'à 41° ! Sinon, nous avions une moyenne de 35°: heureusement qu'on était au bord de la mer et qu'il y avait un léger vent... parce que cela était difficilement supportable: j'ai toujours préféré avoir froid que chaud !

La chaleur nous a amené son cortèges de bébêtes en tout genre: cigales, mouches et moustiques ! Ah, mes amis les moustiques ! :s Chaque nuit, bien que j'étais aspergée de mon Ti'moustik, ils sont quand même venus me rendre une petite visite et m'ont laissé de jolis souvenirs... Des piqûres ! et pas qu'un peu... plus d'une trentaine ! Un soir, j'ai cru que j'allais devenir folle: je n'arrêtais pas de me gratter, j'arrivais limite au sang ! Ca a duré jusqu'à 3h30 du matin ! C'est résistant ces bêtes là...

Venons-en à l'autre point négatif de l'île... Qui m'a profondément choquée et un peu dégoûtée, je dois dire... La Crète est sale. Affreusement sale, même ! Sachant que le tourisme est leur deuxième source de revenus, ils pourraient faire un effort !
Des détritus le long des routes, sur la plage, dans la mer... Des décharges sauvages dans les montagnes... Comment l'homme peut-il autant âbimer ses terres ?
Surtout que les Crétois sont assez "écolos" dans l'âme, ils mangent presque uniquement ce qu'ils produisent: des fruits, des légumes, de l'huile d'olive et assez peu de viande, et ce, en petite quantité. De plus, il y a des chauffe eau solaires sur tous les toits de leur maison, ils font attention à l'eau, à leur consommation de papier... Alors comment peuvent-ils saccager ainsi leurs paysages ? (évidemment, les touristes y sont pour beaucoup également...) Il devrait déjà commencer par mettre plus de poubelles ! Il y en a peu, elles sont pleines à craquer et en une semaine, j'ai jamais vu d'éboueurs ! ...

Pour conclure sur une note positive, à l'aéroport d'Heraklion, j'ai croisé Patrice Leconte (le réalisateur des Bronzés, entre autres...) à qui j'ai demandé un autographe. Bon ok, il est pas super connu mais c'est pas tous les jours qu'on rencontre une célébrité ! On prend son plaisir là où on peut ;)

Je vous mets des photos dès que possible. Mon père a pris plus de 300 photos (!!) et il faut que je fasse le tri ! :s